30 juin 2011

La Véhèfe a une bonne gueule.

Mesdames, mesdemoiselles, messieurs.

Cette semaine, on a reçu plein de véhèfe ! Des albums, des magazines, des hors séries, des nouveautés, des versions collectors... il y a du choix.


Pour nous aider à vendre tout ça, nous avons choisi l'option sex symbol, et avons requis l'aide du Grand Julien :



Le Grand Julien, sex symbol de son état, a choisi de présenter Marvel Stars N° 6 (avec une double dose de Thunderbolts dedans) et Marvel Heroes N° 6 (avec une grosse baston entre Hulk et Rulk).


Mais on a reçu plein d'autres choses :



Le Star Wars Mag 32, le X-Men Hors Série 2 (nouveau format, petit prix, épisodes européens !), les Grandes Sagas N° 6 (consacré à Hulk), X-Men Universe 5, Spider-Man 138, BPRD T9, Ultimate Avengers HS 2 (les origine d'Ultimate Cap), et les deux nouveaux titres Transformers.


Mais ce n'est encore pas tout !



Il y a aussi X-Men 5, Marvel Icons 6 et Wolverine N°1 (le titre est relancé ce mois-ci)...


... que vous pouvez aussi trouver dans ces versions collectors :



Du choix, de la qualité, des sex symbol... Arkham, c'est le paradis !


Alors, venez donc accéder à la béatitude !


Philippe & Philippe, simples d'esprit.

29 juin 2011

Chaque Niouzeletter est une semaine qui passe.

Mesdames, mesdemoiselles, messieurs.

Cette semaine, tous ceux qui ont existé dans les années 70 ont pris deux bons gros coups de vieux, avec les disparitions simultanées de l'inspecteur Columbo et de Gene "the Dean" Colan, deux figures emblématiques d'une époque où on savait faire de la télé et des comics, ma bonne dame. Mais soyez rassurés : non seulement on sait toujours faire de la télé (enfin, on veut dire des fictions à la télé, hein... le reste ne mérite même pas qu'on l'évoque), mais on sait aussi faire des comics. Pour preuve, dans le PREVIEWS qui paraît aujourd'hui, DC en annonce 52 nouveaux, des comics. Alors n'hésitez pas à venir affûter vos listes d'abonnements afin d'être parés en septembre. Et puis en attendant, il y a l'arrivage de cette semaine, pas désagréable, avec notamment :

Robert Kirkman, maintenant qu'il est auteur de bestsellers, a décidé de fonder son propre label, SkyBound. Walking Dead et Invincible sont bien sûr désormais édités sous cet imprint, et comme premier tire SkyBound qu'il n'a pas écrit lui-même, il a choisi
Witch Doctor. Il s'agit de l’œuvre de deux jeunes auteurs, Brandon Seifert et Lukas Ketner, qui existe déjà sous la forme du Ouaibecomic depuis quelques années. Le pitch place ce bon Witch Doctor au croisement "entre Dr House et Fringe". Encore la télé, mais au moins ça a le mérite d'être parlant, non? Horreur, fantastique et médecine illégale : un titre qui promet !

On ne parle pas assez de
Scalped : il faut dire que les séries Vertigo de qualité dans ce genre, une fois que c'est lancé, il n'y a pas grand chose à dire. Chaque mois, un nouveau numéro, chaque semestre, un nouveau recueil. L'histoire progresse, les personnages évoluent, les auteurs maîtrisent et les lecteurs apprécient. Mais le monde étant ce qu'il est, il est important d'effectuer régulièrement une petite piqûre de rappel. C'est pour cela qu'existent les numéros anniversaire ! Voici justement le N°50 de Scalped. Jason Aaron et R M Guera poursuivent leur trip glauque dans une réserve indienne au bord (plus qu'au bord...) de la rupture, et pour l'occasion ils ont quelques invités prestigieux : Dean Haspiel, Denys Cowan, Igor Kordey, Jill Thompson, Tim Truman, etc. En prime, une histoire sur les origines de la réserve indienne de Prairie Rose. Il est toujours temps de s'y mettre !

Loin des feux de la rampe, il y a de temps en temps chez les deux gros éditeurs des petites mini-séries qui s'attachent à des second couteaux sympathiques, et le résultat vaut souvent le détour. C'est le cas avec ce
She-Hulks : Hunt for the Intelligentsia, par Harrison Wilcox et Ryan Stegman, où on retrouve la Miss Hulk originelle (Jennifer Walters, la cousine avocate de Bruce Banner et, rappelons-le, dernière création "classique de Stan the Man, en 1980 !) en compagnie de la nouvelle Hulk en jupette, Lyra, fille de Hulk venue d'un futur matriarcal. Jen doit aider Lyra à s'intégrer dans un monde où les hommes ont le droit à la parole et où il faut aller au lycée. Dans le même temps, les deux héroïnes doivent appréhender une pléiade de super-ennemis du titan vert... léger, classique et bien mené : pas un classique, mais malgré tout une réussite !
Et en plus de cela, avec le PREVIEWS sus-cité, vous trouverez dans et autour de la boiboite des merveilles telles que le premier recueil des Dungeons & Dragons réussis de chez IDW, le recueil de Knight & Squire, la LS sur les versions britanniques de Batman & Robin, le X-Force : Sex & Violence, le N° 1 de Iron Age, un tpb Aquaman avec Death of a Prince, la tragique saga de Black Manta des années 70, avec du Mike Grell et du Jim Aparo dedans !, et un recueil de pages du dimanche d'il y a 100 ans, Forgotten Fantasy Sunday Comic, qui renferme son lot de trésors... Tout cela, et bien plus, est là, offert à votre concupiscence lubrique : elle est pas belle la vie ?

Autant en profiter !

Philippe & Philippe, Natasha Romanoff forever.

28 juin 2011

La fille pain d'épice.

A Arkham, on est inquiets. On n'est pas inquiets parce que c'est bientôt les vacances, ou parce qu'il fait trop chaud, ou trop pluvieux, ou les deux en même temps. On n'est même pas inquiets à cause du relaunch-boot de DC.

Non, on est inquiets qu'avec tout ça, ce livre passe un peu inaperçu :



Gingerbread Girl
est écrit par Paul Tobin (Age of the Sentry chez Marvel, Banana Sunday chez ONI) et illustré par sa femme Colleen Coover (Small Favors chez Eros Comics, des back-ups dans X-Men, etc.). Il vient de sortir chez Top Shelf Comics, et est auparavant apparu sur la toile, à cette adresse.


Ce livre raconte une tranche de la vie d'Annah Billips. Annah a 26 ans, elle est un peu aguicheuse, a du mal à choisir entre les garçons et les filles. C'est surtout un être humain plein de joies, de peines et de contradictions, comme vous et nous, quoi.



En lisant Gingerbread Girl, vous en apprendrez beaucoup sur Annah, et sur sa mystérieuse sœur jumelle, née de son imagination, ou bien peut-être d'une expérience illicite de son père savant fou...



En lisant Gingerbread Girl, vous passerez surtout un moment exquis et il serait dommage qu'avec tout ça, vous passiez à côté.

25 juin 2011

L'homme sans peur.


Interview de Gene Colan tirée du documentaire "The Men Without Fear: Creating Daredevil"




Hommage à Gene Colan.


Gene Colan
sunrise : 1er septembre 1926 - sunset : 23 juin 2011

















24 juin 2011

Elle commence mal, cette journée.

Gene Colan, le fameux dessinateur de Daredevil, Iron Man ou encore Tomb of Dracula et Howard the Duck s'est éteint hier à l'âge de 84 ans.


Surnommé "le peintre du crayon", ce maître absolu de l'ombre et de la mise en page était sans doute le dernier des géants du Silver Age.


Et fuck.


R.I.P.

23 juin 2011

Une Véhèfe du tonnerre.

Mesdames, mesdemoiselles, messieurs.

Pour ce premier arrivage estival, le moins que l'on puisse dire, c'est que éclectisme est à l'honneur. Il y en a de tous les styles, de tous les genres et de tous les formats. Jugez plutôt :


Le 15ème tome de
Strangers in Paradise chez Kymera qui poursuit son patient travail, le 3ème ABC Warriors par les monstrueux Pat Mills et Clint Langley, la seconde moitié d'Annihilation en beau recueil cartonné, le déjà classique Batwoman magnifiquement mis en images par J H Williams III, une réédition bienvenue de Binky Brown rencontre la Vierge Marie de Justin Green, classique d'entre les classiques de l'underground paru à l'origine en 1972, et révéré par des gens tels qu'Art Spiegelman comme un ouvrage définitif et incontournable, la guerre vue par Garth Ennis et une pléiade d'artistes stars (Gibbons, Lloyd, Weston, etc.) dans Histoires de Guerre T1, le nouveau Comic Box, le Batman Universe 7 avec du Morrison dedans, le T1 de SHIELD, la série étrange et différente de Jonathan Hickman et La Vengeance de Moon Knight, avec Deadpool et des images de Juan José Ryp (Black Summer) !

Il y en a donc pour tous les goûts, en somme.


Alors, à tout de suite !

Philippe & Philippe, le classique et l'incontournable.

21 juin 2011

Ain't no cure for the summertime Niouzes.

Mesdames, mesdemoiselles, messieurs.

Comme l'indique le calendrier, nous entrons dans la saison estivale, qui classiquement chez nos amis ricains est celle des grosses pointes de vente de comics. Pourtant, cette année les évènements majeurs semblent plutôt être programmés pour la rentrée : néanmoins, cette semaine encore, des nouveautés aux petits oignons nous (et VOUS) attendent.

La preuve :


David Hahn
a publié autrefois quelque titres indés de qualité (Trudyverse, Private Beach), avant d'aller gagner sa vie chez Vertigo (Fables, Bite Club, etc.). Le voilà à nouveau indépendant avec la série All Nighter, prévue à l'origine pour le défunt label Minx de chez DC, mais qui parait finalement chez Image. Une histoire dramatique et drôle à la fois pleine de délinquants juvéniles, d'ex-petits amis et de rock'n'roll : un auteur à suivre.

En 2002, les Humanos ont tenté le pari impossible de publier un comic aux USA. Ils l'ont baptisé
Métal Hurlant, parce qu'ils avaient le droit, et dedans ils ont publié plein d'histoires inédites commandées pour l'occasion, souvent des histoires courtes, percutantes et vicieuses par des auteurs talentueux comme Geoff Jones, Ryan Sook et bien d'autres. Évidemment, le projet s'est rétamé dans les grandes largeurs, mais cela n'enlève rien à la qualité de ces "nouvelles graphiques" qu'il serait bien dommage de voir tomber dans l'oubli. Et ça tombe bien puisque, figurez-vous, voici le tome 1 (de 2) qui regroupe toutes ces histoires. Géniaâal !

Puisqu'ils en sont à tout rééditer ou presque, Marvel parvint forcément à déterrer des pépites aussi indispensables que négligées. Dans le genre, les épisodes du
Doctor Strange de Roger Stern se pausent là. Voici la saga Into the Dark Dimension, qui voit ce bon Stephen au prise avec Umar, la diabolique maîtresse de ce monde parallèle mystique (elle a succédé à son frangin Dormammu). Umar est la mère de Cléa, l'assistante et amante du maître des arts mystiques et de la moustache à la Errol Flynn : les choses ne sont jamais simple avec les belle-familles. Illustré par des pointures des 80s (Brett Blevins, Paul Smith (le biker des X-Men, pas le marchand de cravates), Terry Austin), cette saga est un chef-d’œuvre. Il était temps qu'elle réapparaisse !

Et avec ceci ? Mais pourquoi pas le début de
Brigthtest Day : the Search for Swamp Thing, par exemple ? Ou encore le New Mutants 26 de Abnett, Lanning et Fernandez, avec le retour de X-Man, le DHP N°2, le 160ème Ultimate Spider-Man, qui ne s'annonce pas franchement rigolo, le recueil des Creepy Comics nouveaux de chez Dark Horse et les éditions SC de X-Men Second Coming et Revelations.

Plus, bien sûr, des tas d'autres surprises dans la boiboîte...


L'été commence pas si mal, finalement !


Philippe & Philippe, helvète & war.

18 juin 2011

X-Men première classe... de maternelle.


Par Victor Hugo (non, pas celui qui a écrit "les misérables").

Avant d'écrire des bouquins, George R.R. Martin envoyait des lettres à Marvel.


Lettre de George R.R. Martin, l'auteur de A Song of Ice and Fire, publiée dans le courrier des lecteurs de Fantastic Four #20 (1963). Martin, alors âgé de 15 ans, avait beaucoup apprécié le 17ème épisode de la série.

L'histoire ne dit pas si c'est une corneille qui apporta la missive aux locaux de Marvel.

A noter que Game of Thrones fera l'objet d'une adaptation comics co-écrite par Martin et Daniel Abraham, dessinée par Tommy Patterson, et publiée par Dynamite Entertainment. Était-ce vraiment nécessaire ?

17 juin 2011

Spider-Man XXX cummin' soon.


C'est donc au tour de l'Homme-Araignée d'avoir sa parodie porno. Il y a fort à parier que le héros projettera une substance organique collante en diverses occasions.



Merci à E******* P*****, le spécialiste des adaptations comixxx de Comicsblog.

Kermit Lantern ? Green Muppet ?


Disney parodie Green Lantern (enfin, surtout avec cette affiche teaser) pour annoncer le prochain film Muppets. L'histoire ne dit pas s'ils sont verts de rage (ahahah), chez Warner.



Et oui, merci à Patate.

Davy Mourier interviewe Bob Layton pour Roadstrip.


Après Pat Mills, c'est au tour de Bob Layton (Iron Man, X-O Manowar) de se livrer face à la caméra de Roadstrip. Entretien réalisé par Davy Mourier, avec la collaboration de Philippe, lors de la 10ème édition de Paris Manga. Pour voir ça, c'est par ici (l'interview débute à 5:40).

16 juin 2011

Grant Morrison nous parle (vite fait) du reboot... relaunch... re-quelque chose d'Action Comics.

"The firrst Action Comics was the firrst everr superrherro book."


Hell-Véhèfest.

Mesdames, mesdemoiselles, messieurs.

Les nouveautés véhèfes sont là :


Vous savez tout.

Philippe & Philippe, démoniaques fêtards.

15 juin 2011

Scott Pilgrim vs. the merchandising.

En attendant l'arrivée très proche du volume 6 de la version française de Scott Pilgrim, voici quelques objets prochainement cultes :


La figurine articulée en vinyle véritable de chez Mezco (deux versions dispos), et la mug Sex Bob-omb : AWESOME!

C'est la Niouzeletter ! N° 658 in a series.

- Dis-moi, Philippe...
- Oui, Philippe ?

- On est revenu à la numérotation originelle de la Niouzeletter, là, il me semble ?

- Oui, tu as vu, c'est bientôt la 666ème ! Ivôôôl !!

- Mais... et la nouvelle numérotation ? Le reboot de la semaine dernière, c'est déjà fini ?

- Mais Philippe, les reboots ça n'a d'intérêt qu'au moment de l’annonce, enfin... Et puis, la 666ème Niouzeletter, hors de question de pas fêter ça !

- Bon... ha, au fait, j'avais une autre question...

- Oui, Philippe ?

- Le coup du liminaire sous forme de dialogue, là, tu comptes l'user jusqu'à la corde, c'est ça ?

-...



Et sans plus attendre, voici notre sélection de la semaine :


Li'l Depressed Boy
, de Steven Strube et Sina Grace, est une fort agréable surprise publiée depuis quelques mois par Image. Le scénariste (par ailleurs editor sur plusieurs titres) y développe un récit semi-autobiographique tout en nuance, avec des personnages attachants, du rythme, des dialogues bien sentis et une ambiance rock'n'roll... Bon d'accord, graphiquement, ça pourrait être plus abouti... mais Sina Grace s'améliore de numéro en numéro, et la série semble destinée à s'installer dans la durée : c'est une bonne nouvelle, alors pourquoi ne pas encourager ces jeunes auteurs grâce à ce 1er TPB ?


Forcément, l'inconvénient quand on veut rendre hommage aux œuvres de King Kirby, c'est que dans l'ensemble les personnages qu'il a créés sont sous licence... Alors, si on ne travaille pas chez Marvel ou DC, il reste les miettes, comme les séries de fin de règne du maître, du style
Captain Victory ou Silver Star... Bon ok, le Maître n'y était pas au top de sa forme artistique, mais ses concepts visionnaires et son style inimitable (et pourtant, tous ont essayé !) était bien présents. Kurt Busiek et Alex Ross, accompagnés du fort efficace Jack Herbert, s'y colle donc dans la série Kirby Genesis : il s'agit d'un hommage vibrant à la vision du King, plein d'extra-terrestres inquiétants qui s'intéressent au destin de l'humanité... cosmique !


Au moment où Jonathan Hickman réalise une série ambitieuse et très sérieuse (et très réussie) des FF, il est rafraichissant de voir arriver une réédition en gros volumes des épisodes beaucoup plus légers créés il y a quelques années par
Mark Waid et le regretté Mike Wieringo. Le style graphique tout en souplesse de Wieringo se prête à merveille aux histoires semi-loufoques de Waid, qui insiste sur l'aspect aventurier de l'univers des Quatre fantastique, pour le plus grand plaisir des fans : un run de qualité !
Vous en voulez plus ? Pas de problème : vous trouverez également le 14ème TPB de Walking Dead, le HC de Legion Lost, saga magistrale de Abnett & Lanning + Olivier Coipel, le 2ème recueil de Sixth Gun, le western fantastique publié par Oni Press, le N°1 de Alpha Flight illustré par Dale Eaglesham (+ un recueil des rencontres Alpha Flight / X-Men), le deuxième tome des archives du sublime Al Willamson, et bien plus encore...

Et puis vous, et puis nous.


Alors, à tout de suite !


Philippe & Philippe, Launchboot & Rere.

13 juin 2011

Transformers par Bryan Lee O'Malley, 9 ans.



Voici quelques pages d'un comic-book Transformers conçu, écrit et dessiné par Bryan Lee O'Malley (l'auteur de Scott Pilgrim, faut-il le rappeler ?) à l'âge de 9 ans, en juillet 1988.

12 juin 2011

Timbrée : une carte postale d'Alex Toth


Là, c'est pas le timbre qui compte (à vrai dire, il s'agit d'un cachet imprimé). Non, ce qui importe, c'est le beau dessin de Batman signé Alex Toth. Ça devait être sympa de recevoir une carte postale du monsieur.

Timbrés : Marvel Value Stamps.


Marvel Value Stamps, késaco ? Eh bien, de 1974 à 1976, Marvel a produit deux séries de timbres à l'effigie de ses personnages que l'on pouvait généralement trouver à la rubrique courrier des lecteurs de divers comic-books, comme on te l'explique ici :


Ça se présentait ainsi :


Les dessins n'étaient pas inédits. Ils reprenaient des détails de couvertures ou des pin-up publiées au fil des ans, comme nous le montrent ces quelques exemples :


Hulk par Big John Buscema
Fantastic Four #128


Iron Man par Big John Buscema
The Avengers #58


The Watcher par Big John Buscema
Fantastic Four #113


Loki par Gil Kane
The Mighty Thor #207


Electro par Steve Ditko
The Amazing Spider-Man annual #1

Ces timbres n'étaient pas destinés à affranchir des lettres, mais à être collectionnés. Et quand tu les avais tous, tu commandais un livret dans lequel tu les collais. Ça :


c'est celui qui recueille la première série. Tu remarqueras que la couverture que nous reproduisons ici est signée par Stan The Man lui-même. Classe, non ?

En plus, Marvel, sympa, t'offrait un magnifique poster pour te remercier de ta commande :


Y a un monsieur qui a toute la collec'. N'hésite pas à consulter son site.